• Article N°12 Moi aussi j'ai peur...

      

                                            Blog de plumette :De son sang à mon encre, Article N°12 Moi aussi j'ai peur...      

                                                                 Le 19 mai 2009...
      Cette journée, avait si bien commencée.

      J'avais le cœur gai, car je savais que nous allions venir te voir, Tata Anna, Ton Michel, Gilles, Adrien, Sophie et moi. Comme nous étions bien, au soleil de la terrasse du café.

      Je commence à me sentir vraiment à l'aise avec tout ces gens aux pathologies si différentes à en faire peur du reste. Les visages aux sourires béats, les poignées de mains molles et les regards vides deviennent familiers.

      J'aurai avant tout cela, pensé, que jamais je ne pourrais m'habituer à eux.

      C'est auprès de mes collègues que j'aurais du être certaines journées, si, ils avaient été un peu humains et ne m'avaient affligés tant d'indifférence.

      Plus tard, tu as carrément mangé une glace ! Adrien était celui qui profitait le plus de toi.

      Il est touchant tant il est maladroit face aux sentiments qu'il a pour toi ma douce.

      A l'évidence, cela a sauté aux yeux à tous, sauf à toi. Ils nous a tous bouleversé.

      Je me disais que c'était une belle journée, cela faisait longtemps que ça n'arrivait pas.

      Je le pensais, mais ne le gardait pour moi, jusqu'au moment où cela a viré au cauchemar.

      Quand ils ont fait un appel pour que tu te rendes à ton pavillon, tu nous as rassurés en nous disant que cela arrive souvent quand un médecin veut voir un patient.

      Nous t'avons accompagné en te disant que je prendrais ainsi ton linge sale, il était presque l'heure de toute façon de notre départ.

      Quand tu étais à l'intérieur, je me suis dit intérieurement, que cela était long.

      Je n'avais pas fait cas de ces trois hommes en blanc, postés près d'une voiture de service.

      Ce n'est que quand tu as passé la porte, pour revenir à nous que j'au vu que tu étais blême.

      Je n'ai pas eu le temps de t'accueillir, car en même temps, ton sac rouge où ton nom est écrit, passait devant moi, dans les mains d'un de ces hommes.

      Je leurs ai demandé où ils emmenaient tout cela, car en plus je voyais toutes tes affaires, déjà dans la voiture !!!Toi ma pauvre enfant, tu essayais de camoufler ta peur et une crise s'annoncerait.

      Je l'ai tout de suite compris quand tu as dit trop fort et paniquée << partez maintenant, je dois y aller>>
      Mais où .... OU !!!!
      
    Ils t'ont emmené sous nos regards apeurés et bouleversés nous sommes partit après t'avoir regardé partir dans cette voiture où ils t’emmenaient dans le service dans lequel tu aurais dû dépendre depuis ton arrivée.

      Toi qui commençait à reprendre gout à la vie avec les quelques amis d'infortunes que tu t'étais fait dans ces lieux.

      Adrien lui n'a pas regardé, il a craqué dans sa voiture et moi qui étais si mal, je suis allée le consoler.

      En voiture, nous avons pu te parler un peu. Fragile, ta voix tremblait et pourtant tu veillais, a me rassurer. Merci mon Amour, mais tu sais moi aussi, en te disant que cela allait pour nous, je tremblais et j'étais paniquée...

    « Atricle N° 11 Isolement...Article N° 13 Je voulais le meilleur »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :