• Article N°18 A quoi penses-tu...

     

                                                                                      Blog de plumette :De son sang à mon encre, Article N°18 A quoi penses-tu...

    Mon enfant, a quoi penses-tu, dis-moi lorsque tu ne dis rien...

    Tu dis souvent lorsque je te pose cette question, que tu ne penses à rien, mais dans tes yeux je vois des tas de choses.

    Ton esprit est toujours en chemin. Un chemin triste. Penses-tu qu'il fait froid dans nos coeur.

    Penses-tu que parfois l'on devrait faire un feu de bois pour nous qui tremblons.

    Regarde, on a franchi des montagnes. On a fait briller des soleils.

    On a mis toute notre hargne pour gagner notre coin de ciel. Penses-tu à la vie ou bien à ceux qui l'ont finie?

    Est-ce que tu penses quelquefois tout simplement à notre histoire.

    Est-ce que tu penses à nous, qui sommes loin de toi. Tu sais, l'homme a ce choix de faire entrer ou pas la lumière.

    Toi, les mauvaises choses de la vie, t'obligent à préfèrer le noir alors que la vie, ça se cultive à la lumière.

    Le noir quand il est là, ne doit pas être un choix.

    Au-delà de mon propre exorcisme, c'est d'abord toi que je voudrais voir aller mieux.

    Je voudrais trouver un remède miracle, afin que des rayons rayonnent dans ton âme devenue aveugle par ce mal de vivre.

    Tu aimais la lumière pourtant, ne restes pas là dans le noir...
    Vis, accroche toi...
    Si la vie te joue des mauvais tours et que tu te demandes pourquoi, voit en toi cette personne courageuse.

    Celle qui se bat malgré multiples désarrois. Accroche-toi, tu possèdes des trésors dans ta vie, amassés par ton labeur d'amour.

    Amour inconditionnel comme toujours. Accroche-toi, je t'en prie, il te reste tant de choses à faire, à voir, à entendre et surtout à dire. 

    Oui, tu as une place à remplir. Accroche-toi, car c'est à ton tour d'avoir un gros retour d'amour, de souhaits sincères et d'amitié.

    Regarde, ils se sont, avec le temps, multipliés. Alors descend de ton donjon.

    La porte n'est pas fermée.

    Je sais que parfois, tu l'as déjà entrouverte.

    Donne un grand coup dedans cette fois çi...
    Pitié ma Fille revient à la vie...
     

    Nous t'attendons...

    « Article N° 17 J'ai peur... Article N° 19 Au-delà du possible »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :