• Article N°49 La directrice nous reçois !

      

                                                                                     Blog de plumette :De son sang à mon encre, Article N°49 La directrice nous reçois !

     

    24 juillet 2009 13h59

    Nous sommes reçus par la directrice du centre

    -Bonjour Madame, comment va notre fille ? Où est-elle ?...

    -Ne vous inquiétez plus, nous la ramenons à son pavillon. Parlons avant, tous les trois.

    Il semblerait qu'il s'en est passé, des choses désagréables, depuis mon départ en vacances.

    Et pas seulement vous concernant ! Je pense, comme vous, que cela est, non seulement inadmissible, mais que cela a été carrément violent !!!

    Comment a-t'on pu vous traiter ainsi ? Et cette séparation imposée ne pouvait être que néfaste, alors que je pense fortement que votre fille, pour guérir, a besoin de votre amour autant que de soins.

    Enfin quelqu'un nous comprend !!!

    -De plus, je pense fermement que l'isoler, l'attacher ou la mettre du côté dépendant ne soit pas bon du tout.

    Je vous propose de ramener votre fille chez vous, en essai de sortie, car elle est restée ici beaucoup trop longtemps, et ce n'est pas bon, car ensuite, les patients ont peur d'être à l'exterieur. 

    Je vous propose qu'elle revienne ici en VSL, en hospitalisation de jour, une journée par semaine, pour qu'il n'y ait pas une trop grosse coupure, et de choisir la journée où il y a escalade puisqu'elle aime en faire. Ainsi, je la recevrai et nous ferons, à chaque fois, le point. De plus, elle continuera, deux fois par semaine, à voir la psychologue.

    Mais là, il y a des Km à faire, et comme c'est souvent éprouvant, je vous demanderai de l'accompagner.

    Cela vous convient-t'il ?

    Je crois que son père et moi, aurions pu lui baiser les pieds si cela avait été correct et permis de le faire !!!

    Mais nous n'osions même pas parler, tant le fait qu'enfin, quelqu'un pense comme nous et nous soutenait nous semblait invraisemblable.

    Soulagés, nous avons attendu le retour de notre fille qui, quand elle arriva, semblait démunie de tout ressenti, à en faire peur.

    Alors, que voudrais tu, pour faire avancer les choses A.... ?

    Hésitante et surprise que l'on puisse lui demander son avis, elle dit, d'une toute petite voix :

    -Ben, que l'on me laisse aller en ergo, car j'aime ça...

    La directrice et nous avons souri...

    -A part cela, dis-nous...
    -
    Ben, si on pouvait me laisser du côté libre...

    Là, nous avons carrément ri, car elle pouvait prétendre à « une sortie » et nos rires l'ont complètement destabilisée.

    Nous avons aussitôt pris soin de lui expliquer la suite comme nous, nous l'envisagions.

    Je crois que le mot "sonnée" n'est pas trop fort pour expliquer la réaction de notre fille.

    Elle était, tant elle ne s'attendait pas à cela, complètement pétrifiée de stupeur.

    Il a fallu beaucoup de mots rassurants de notre part et de la directrice.

    Mais, quand elle a réalisé qu'elle rentrait avec nous, un sourire s'est alors dessiné sur son visage et c'est ainsi que nous l'avons ramenée  à la maison...

    Mais, à ce jour, nous nous posons tous la même question : Si une grande dame comme celle-là n'avait pas croisé notre parcours et que nous n'avions connu que ceux qui abusent de leur pouvoir, car c'est bien de cela qu'il s'agit, qu'en serait-il ? 

    Cela laisse en nous une immense peur, car notre combat, est loin d'être terminé. J'espère cependant que les pages suivantes ne seront plus noyées d'autant de larmes...

             

    « Article N° 48 Enfin je peux la voir ! Article N° 50 Tous à la maison »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :