• Article N° 57 Nous l'avons laissée au centre Abadie

       

                                                                                                 Blog de plumette :De son sang à mon encre, Article N° 57 Nous l'avons laissée à Abadie

     

    06 septembre 2009

    Docteur Pommereau,
    Je vous remercie d'avoir écouté la vie d'A....
    De lui avoir laissé une chance d'entrevoir "la lueur", lorsque j'ai de la difficulté à le faire moi-même.
    Merci de nous avoir dit ce que nous avions besoin d'entendre.
    Au lieu de ce qu'ils voulaient nous faire croire, là bas, dans cet hôpital psychiatrique.
    Nous éloignant ainsi de nos idéaux, de nos croyances et du réel.
    Merci de lui apprendre une autre façon de voir les choses.
    De lui permettre de s'ouvrir à vous et à votre équipe, qui semble si bien choisie et que j'ai appelé quatre fois aujourd'hui pour prendre des nouvelles et que je tiens à remercier pour la qualité de son accueil.
    Nous vous faisons confiance, en vous livrant nos pensées, nos déceptions, nos peurs et même nos larmes.
    Parfois je me demande, car j'en ai eu la sensation, si vous n'entendiez pas ce que nous ne savions pas vous dire.
    Merci de nous aider, là où nous n'arrivons plus à gérer les évènements de notre vie.

    Nous laissant le droit de tout vous dire.

    D'abord, pour essayer de faire comprendre à A.... pourquoi elle a cet enfer à porter, ainsi à bout de bras.

    Ensuite au fil de vos conversations, pour comprendre comment ne plus avoir à le porter ou, en tout cas, comment le porter sans s'effondrer.

    Je vous sens honnête et efficace.

    Nous avons besoin d'être entourées de gens honnêtes et efficaces.

    De gens de qualité. Je crois que vous êtes tout cela.

    C'est pourquoi nous vous la confions, sereins.
    Je vous remercie infiniment, Docteur Pommereau d'accepter d'être son médecin, de si nombreuses et importantes façons.

    Et tant qu'il y aura des gens comme vous sur notre route, je me dirai toujours que la vie vaut le coup d'être vécue.

    Peut être même qu'A.... le dira, elle aussi, un jour.

    Pour l'instant, nous l'avons laissée dans votre centre Abadie au 4ème étage...

    « Article N° 56 Je serais absente 5 jours Article N° 58 Six semaine avec nous, chez nous ! »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :