• Article N°85 Je voudrais des faiseurs de beau temps...

      

                                                                      Blog de plumette :De son sang à mon encre, Article N°85 Je veux des faiseurs de beau temps...

    En déposant mon témoignage ici, le premier jour, je me disais qu’à la fin, je vous livrerais ce secret qui vous annoncerait que ma fille va bien et qu’il ne lui restait plus que 6 semaines de stage pour valider sa première année à l’école d’infirmière.

    Qu’elle avait enrayé son addiction à se couper ainsi que l’anorexie.

    J’étais en plein bonheur et chaque jour je savourais ce bien être que nous avions mit tant de temps à gagner.

    Nul ne sait pourquoi tout à basculé le 09 mai 2014…

    Je voudrais aller là où la vie me regarde.
    Là où l'amour me réserve un retour.
    Là où le vent me portera.
    Là où le monde tournera avec moi.
    J'ai couru très loin pour pouvoir semer mon chagrin.

    Drôle de truc, ce,  je ne sais quoi, qui fait naufrager la mémoire. 

    Je voudrais  avoir des ailes et renaître un beau jour et me croire immortel.

    Je voudrais que la vie me donne une chance de tout sauver autour de moi.

    Je voudrais  avoir le cœur moins lourd, sans penser à ces soi-disant flammes qui brûle les âmes.

    Il se peut qu'un jour l'histoire écrive mon nom en signe de mémoire sur le haut d'un fronton.

    Mais au-delà de ça, de tous ses beaux discours et à tout ce qu'ils font croire, je veux croire en moi.

    Si je touche la misère, si je crie ma colère, lorsque apparaissent les échecs, je rêve de jours meilleurs, espérant qu'ils se muent en bien être.

    J'ai pris le temps de regarder ce que je retiens du passé comme du présent afin d'abandonner toutes mes colères et mes  rancunes.

    Elles me gardent prisonnière de la tension, de la douleur et d'un manque permanent.

    Je n'en veux plus! 

    Si le chemin pour atteindre le bonheur est long,  je m'arrêterai pour souffler un peu et reprendre haleine.

    Je laisserai un peu filer le temps et après je continuerai ma route avec plus de courage.

    J'irai vers des personnes positives, soucieuses d'avancer et qui aideront à mon évolution mentale et émotionnelle.

    La souffrance de l'âme est souvent une occasion de faire le point dans sa vie.

    Et les mauvais jours, ceux qui me font trop mal, je n'aurai qu'à penser à ceux qui comme moi se battent pour s’en sortir.

    Je veux des faiseurs de beau temps pour que ma fille sorte de cet hôpital…

    « Article N°84 Voilà où nous en sommes à ce jour à ce jour Article N° 86 Je vous dédie ce texte ! »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :