• Article N° 96 Je veux aller ...

    Article N° 96 Je veux aller ...

      

    Je veux aller là où la vie me regarde.

    Là où l'amour me réserve un retour.
    Là où le vent me mènera.
    Là où le monde tournera avec moi. 

    J'ai couru très loin pour pouvoir semer mon chagrin.

    Drôle de truc, ce,  je ne sais quoi, qui fait naufrager la mémoire. 

    Pourtant, je me souviens, que pour aimer, il faut partager sans attendre quelque chose en retour et donner sans reprendre, quelque soit le lit sur lequel on se couche pour s'offrir le paradis.

    C'est comme avoir des ailes et renaître un beau jour et se croire immortel.

    C'est donner une chance à la vie qui commence.

    C'est  avoir le cœur moins lourd, sans penser à ces soi-disant flammes qui brûle les âmes.

    C'est un éternel séjour  au delà des dieux au delà des couleurs.

    C'est avoir le courage de regarder au large ceux qui manquent d'amour.

    Il se peut qu'un jour l'histoire écrive mon nom en signe de mémoire sur le haut d'un fronton.

    Mais au-delà de ça, de tous ses beaux discours et à tout ce qu'ils font croire il faut croire en soi.

    Si je touche la misère,  je crie ma colère.

    Lorsque apparaissent les échecs cela indiquent que je persiste dans une attitude erronée et qu'il me faut la modifier.

    C'est ce que je fais, espérant qu'elle se mue en bien être.

    J'ai pris le temps de regarder ce que je retiens du passé comme du présent afin d'abandonner toutes mes colères et mes  rancunes.

    Elles me gardent prisonnière de la tension, de la douleur et d'un manque permanent.

    Je n'en veux plus! 

    Si le chemin pour atteindre le bonheur est long,  je m'arrêterai pour souffler un peu et reprendre haleine.

    Je laisserai un peu filer le temps et après je continuerai ma route avec plus de courage.

    J'irai à l'avenir, vers des personnes positives, soucieuses d'avancer et qui aideront à mon évolution mentale et émotionnelle.

    La souffrance de l'âme est souvent une occasion de faire le point dans sa vie.

    Et les mauvais jours, ceux qui me feront trop mal, je n'aurai qu'à penser aux échecs et à tous ces jours gâchés, pour  aller dans la bonne direction.

    Et si je rencontre la pluie, je me ferai soleil, pour que naisse de NOUS un sublime arc en ciel...

    « Article N° 95 Laissez nous la voir ! Article N° 97 Approchez... »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :